Tag Archives: Bien

La première nuit de Marc Lévy

1 Jan

Robert Laffont – 2009 – 487 pages

L’amour est l’ultime aventure, mais l’aventure n’est pas sans dangers…

Il est une légende qui raconte que l’enfant dans le ventre de sa mère connaît tout du mystère de la Création, de l’origine du monde jusqu’à la fin des temps. À sa naissance, un messager passe au-dessus de son berceau et pose un doigt sur ses lèvres pour que jamais il ne dévoile le secret qui lui fut confié, le secret de la vie. Ce doigt posé qui efface à jamais la mémoire de l’enfant laisse une marque. Cette marque, nous l’avons tous au-dessus de la lèvre supérieure, sauf moi. Le jour où je suis né, le messager a oublié de me rendre visite, et je me souviens de tout…

Mon avis

Si tôt terminé le premier tome, j’ai enchaîné avec La première nuit parce qu’il n’y a pas à dire, la fin du Premier jour pique la curiosité à un très haut niveau! Par chance, j’avais directement ce deuxième tome sous la main!

Ici, on commence l’histoire avec le fol espoir qu’entretient Adrian. Le début est plus que flou et à la limite du compréhensible. On s’y perd un peu entre la réalité et le rêve. J’ai du mal à croire que l’inconscient d’Adrian ait pu fabriquer tout ça, même sous le délire de la fièvre. Bref, passé ce moment nébuleux, on voit que c’est encore une machination de ce groupe plus que mystérieux. Même rendu à la fin du livre, on ne sait toujours pas exactement qui sont les personnes qui se font appeler par des noms de grandes villes, ni le but et la genèse de leur organisation. Qui sont-ils? La question restent sans réponse.

Au travers de ces complots, nos héros continuent donc dans leur quête de ces fragments anciens. Encore d’époustouflants paysages que nous découvrons là, partout à travers le monde dans une course contre la monte audacieuse et surtout, dangereuse. Adrian et Keira se trouvent constamment pris entre deux feux, sous les menaces des uns et inconsciemment sous les manipulations des autres. C’est d’ailleurs assez surprenant de voir l’influence qu’a Ivory. Personne ne semble résister à son soudoiement! Les liens entre les divers personnages que l’on rencontre s’éclaircissent au fil du récit pour finalement tisser une toile dont nos deux protagonistes principaux auraient eu bien du mal à quitter s’ils l’avaient tenté.

Il y a toujours cette romance, présente pratiquement à chaque page. Je n’ai pas beaucoup lu de Marc Lévy, ce n’est que mon quatrième, mais il me donne l’impression que Marc Lévy a voulu prouver qu’il sait écrire autre chose que des histoires d’amour, un peu comme s’il disait « Regardez! Regardez! Je sais faire autre chose que de la romance! ». Le risque était à prendre et il l’a pris. Le jeu en valait-il la chandelle? Eh bien, j’imagine que ça dépend des goûts, mais pour ma part, je considère que, pour un premier roman de ce genre, ça reste dans le domaine de l’acceptable, mais je crois qu’il gagnerait davantage à rester dans ces belles histoires. ^^

Parmi cette multitude de défauts, le plus grand point fort de ce roman est, à mon avis, la fin. Elle m’a poussé vers la réflexion et j’ai trouvé l’idée qu’il soulève extrêmement intéressante et véridique : malgré les ravages et les guerres qu’elle a causés, on ne pourrait vivre sans la religion. Elle nourrit l’espoir de bien trop de gens. Si elle venait à disparaître, la terre deviendrait un chaos incommensurable.

Bref, je blablate, je blablate, mais c’est pour ne pas dire grand chose au final. J’ai déjà lu de bien meilleurs romans d’aventure, mais c’est une lecture agréable, même si tout comme le tome 1, le côté scientifique semble sans fondement. Tout n’est pas toujours clair, mais on donnera le bénéfice du doute à Marc Lévy (faut être sympa quand même). Après tout, c’était une première incursion pour lui dans ce genre littéraire! Cette lecture a au moins eu le mérite de me faire réfléchir sur la place de la religion dans le monde!

Appréciation globale :

Bien.

Tomes…
T.1: Le premier jour – paru
T.2: La première nuit – paru

Pour d’autres avis, vous pouvez aller faire un tour sur la fiche Livraddict!

Le premier jour de Marc Lévy

1 Jan

Robert Laffont – 2009 – 500 pages

Un étrange objet trouvé dans un volcan éteint va révolutionner tout ce qu’on croit savoir de la naissance du monde.

Il est astrophysicien, elle est archéologue. Ensemble, ils vont vivre une aventure qui va changer le cours de leur vie et de la nôtre.

Mon avis

Il y a quelque temps déjà, je m’étais laissée intriguer par ce nouveau roman de Marc Lévy. Aventure tournant autour de l’archéologie, de la paléontologie et de l’astronomie, ça ne pouvait qu’éveiller ma curiosité! À Noël dernier, le gentil bonhomme rouge (alias mes parents ^^) a donc eu la bonté de m’offrir non seulement Le premier jour, mais un coffret contenant les deux tomes de ce dyptique.

C’est avec ce premier volume que j’ai donc entamé mon troisième ouvrage de cet auteur, roman qui aura confirmé que j’aime toujours aussi peu son style. Il y a quelque chose dans sa façon d’écrire qui me dérange, qui me déconcentre dans ma lecture. Il a cette manie des phrases à rallonge qui n’en finissent plus. Il y a des verbes à l’imparfait là où il aurait dû y avoir des participes présents. Apparemment, beaucoup aime ça puisque c’est un écrivain si populaire, mais je trouve pour ma part qu’il est loin d’avoir un style exceptionnel.

Parlons maintenant de l’histoire en tant que telle. Du Marc Lévy, ça restera encore et toujours de la romance, alors il fallait s’y attendre, il y en a beaucoup, même trop pour un roman qui est dit d’ « aventure ». Cependant, comme à son habitude, c’est mignon et c’est beau et peu importe ce qu’on en dira, j’aime lire ce genre de truc de temps en temps. La relation entre Adrian et Keira, quoique parfois ambigüe, est belle à voir, leur passion étant si absolue. Adrian est, comme le répète si souvent Walter, très maladroit et c’est ce qui fait son charme ainsi que son côté très humain. Keira, quant à elle, à une personnalité éclatée, très imprévisible. Elle change d’avis en une fraction de seconde et est très intuitive. Elle met beaucoup de piquant dans l’aventure, quelquefois au grand dam d’Adrian.

Personnellement, j’ai beaucoup aimé l’idée de base (la quête si on veut), mais le problème, c’est qu’on ignore totalement si les éléments scientifiques sortent d’où: aucune note en bas de page ni à la fin du livre. Est-ce que Marc Lévy s’est improvisé historien, paléontologue et astronome le temps de deux romans ou a-t-il fait des recherches approfondies? Mystère. Que ce soit vrai ou pas, cela reste en tout cas très intéressant et les théories ne sont pas compliquées à comprendre. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est palpitant puisque j’ai trouvé le rythme assez inégal, mais c’est somme toute prenant et on ne s’ennuie pas!

Bref, un Marc Lévy un peu différent pour une fois, mais quand même remplie de romance. Il a confirmé ma non-adhésion au style de cet auteur, mais pourtant, alors qu’on a aucune idée de la crédibilité scientifique du roman, on tourne les pages sans même s’en rendre compte! Dur dur d’arrêter sa lecture..!

Appréciation globale :

Bien.

Tomes…
T.1: Le premier jour – paru
T.2: La première nuit – paru

Pour d’autres avis, vous pouvez aller faire un tour sur la fiche Livraddict!