Le Roi Corbeau, tome 1 : Robin de Stephen Lawhead

6 Mai
Robin de Stephen Lawhead

Hood (traduit par Clara Betruger) – Le Livre de Poche (Orbit) – 2011 – 536 pages

 XIe siècle, Angleterre.

Depuis l’arrivée des envahisseurs normands, les Celtes ont été repoussés dans les montagnes du pays de Galles.

Traqué comme un animal, Bran ap Brychan, héritier du trône d’Elfael, a été contraint d’abandonner le royaume de son père pour se réfugier dans la forêt des Marches, des bois primitifs où le danger rôde…

Mon avis

Vous est-il déjà arrivé d’avoir peur d’être déçu par un livre parce que vous aviez lu et adoré un autre livre du même auteur? C’était mon cas en débutant ma lecture! J’ai lu il y a environ cinq ou six ans Le Chant d’Albion de Stephen Lawhead et j’avais eu un très gros coup de coeur pour cette trilogie. Les attentes étaient donc fortes envers ce pauvre Robin… mais il a relevé avec brio le défi!

Je dois avouer que je m’attendais à un début bien plus ardu que cela. En effet, les Celtes étant reconnus pour leurs noms, disons, tout bonnement imprononçables parfois, j’appréhendais un peu la présentation des personnages. Or, tout c’est bien déroulé, sans anicroche! Je n’ai pas éprouvé de difficultés majeures à me souvenir de qui était qui et, par chance, je n’ai pas eu l’occasion de prononcer les noms à voix haute. ^^

Je connaissais déjà la plume de Stephen Lawhead et cela a été un réel plaisir de la retrouver. Certains trouvent son style pompeux, mais personnellement, je trouve que la richesse de son vocabulaire et de la structure de ses phrases ne fait qu’illustrer l’ampleur et la splendeur de la fresque qu’il nous dépeint. Cependant, n’ayant pas une très grande culture celte et anglo-saxonne,  ce fut peu glorieux pour moi géographiquement parlant. Déjà que j’ai un très mauvais sens de l’orientation, ajoutez à ça des territoires inconnus… je vous laisse deviner le résultat! Les destinations des protagonistes ne sont pas si nombreuses, mais cela a pourtant suffi à me perdre. Une carte aurait été un must.

Bran ap Brychan, personnage central à prime à bord frivole et lâche, est finalement un homme de convictions. Je me suis pour ma part attaché à lui et à la cause qu’il finit par épouser. J’ai beaucoup aimé son évolution psychologique qui, je crois, est à bien des égards l’élément le plus approfondi du roman. Angharad, principale instigatrice de ce changement de mentalité, a un aura très mystique, qui la rend énigmatique et intrigante. Les personnages secondaires, bien que pas nécessairement très approfondis, supportent bien l’histoire.  Les « méchants » sont détestables à souhait, tandis que les desseins de certains autres protagonistes restent ambigus. L’alternance de la narration entre toutes ses personnes, très bien dosée, est un point fort de ce livre: cela nous donne une vue d’ensemble de l’histoire et nous permet de suivre le récit sur tous ses plans.

Cette histoire m’a tout simplement captivée! Il est important de savoir que Stephen Lawhead n’a pas revisité l’histoire de Robin des bois. Il a fait de nombreuses recherches à ce sujet et en a tiré des conclusions différentes pour en arriver à une version distincte et très peu connue de cette histoire. Il y a certains passages du roman durant lesquels j’étais immergée à fond, d’autres m’ont émue et m’ont mis dans un état d’esprit très… indescriptible? Je suis sortie à un moment de ma lecture un peu abasourdie, j’avais du mal à émerger de l’ambiance du passage.

Et finalement, quelques mots sur le Roi Corbeau qui, comme vous devez vous en douter, est au centre du récit. Ses apparitions sont inquiétantes et donnent un ton angoissant à l’histoire le temps de quelques pages. Cependant, sachant sa vraie nature, je me demande comment il pouvait ombrager le sol… Que les gens le décrivent comme deux hommes de larges et etc., passe encore, on sait bien que les personnes ont parfois tendance à exagérer, mais voilà, je ne comprends vraiment pas comment il peut ombrager le sol à l’extérieur de la forêt. C’est un des seuls points noirs que j’ai pu relevé!

Bref, j’ai passé un excellent moment au final! J’ai vraiment apprécié retrouvé le style de Stephen Lawhead et, malgré le fait que j’ai été un perdue géographiquement parlant, je n’ai pas eu trop de difficultés à me retrouver dans les personnages. Ces derniers sont très intéressants, la complexité et l’évolution psychologique de certains sont passionnantes tandis que d’autres restent très mystérieux. Les apparitions  du Roi Corbeau réussissent à donner une ambiance très inquiétante et angoissante! C’est un récit que j’ai trouvé très « immersif » et profondément prenant. J’ai hâte de pouvoir lire la suite, c’est-à-dire quand elle sera sortie en poche! Un gros merci à Livraddict et Le Livre de Poche!!

Appréciation globale :

Excellent!!

 Tomes…
T.1: Robin – paru
T.2: Will – paru
T.3: Tuck – paru

Pour d’autres avis, vous pouvez aller faire un tour sur la fiche Livraddict!

Publicités

15 Réponses to “Le Roi Corbeau, tome 1 : Robin de Stephen Lawhead”

  1. Lau1307 6 mai 2011 à 09:39 #

    Eh ben, ça donne envie !

    Tu conseille celui-ci ou plus l’autre livre de cet auteur que tu avais lu ?

    • Merkillia 6 mai 2011 à 11:13 #

      Hum, difficile à dire… Robin n’est pas un coup de coeur (mais c’est pas bien loin), alors que le Chant d’Albion l’a été… Je conseille les deux à égalité (comment ça j’ai pas le droit?)! 😛

      • Lau1307 6 mai 2011 à 11:55 #

        Ah ,ah ! xD D’accord, je vais noter les deux, dans ce cas.

  2. malaury 6 mai 2011 à 10:40 #

    Il à l’air bien, je me demande si je ne vais pas le lire.

    • Merkillia 6 mai 2011 à 11:14 #

      Je te le conseille en tout cas (j’suis pas très objective, mais bon ^^)!

  3. Taliesin 6 mai 2011 à 11:58 #

    La question de comment il pouvait ombrager le sol, vient (à mon avis) tout simplement du fait que l’histoire se déforme au fur et à mesure qu’elle est racontée, volontairement ou non, volontairement pour arranger un peu, et involontairement parce qu’on a mal compris certains trucs ou qu’on a oublié…
    Sinon, pour moi c’est bien un roman de Fantasy, mais pas de la Fantasy « classique », ça fait un peu penser à ce que peut faire notre « ami » Kay…

    • Merkillia 8 mai 2011 à 16:43 #

      Mouais, je sais pas, ça fait un gros pour le coup, nan? ^^ Mais bon, c’est vrai que cela ferait du sens ainsi. Tu as raison pour le genre, je crois que je vais préciser ma petite note! Merci de ton passage! 😀

  4. nymeria 6 mai 2011 à 13:25 #

    Jolie chronique qui confirme mon prochain achat (bouh la vilaine, c’est pas bien de donner envie comme ça ! XD)

    • Merkillia 8 mai 2011 à 16:44 #

      Ce n’est que le juste retour des choses (ça t’apprendra à me tenter de ton côté!)! 😛

  5. Korto 6 mai 2011 à 13:45 #

    Je veux le lire >.<

  6. bambi_slaughter 8 mai 2011 à 05:26 #

    Il me tente bien ce livre et maintenant qu’il est sorti en poche, je ne devrais pas trop hésiter.

    • Merkillia 8 mai 2011 à 16:45 #

      Je l’ai trouvé vraiment excellent pour ma part, n’hésites pas à l’acheter (ou attends que les deux autres tomes soient sortis en poche avant ^^)!

  7. Jade 16 juillet 2011 à 07:59 #

    Je pense que je vais adoré ce livre !
    Et je suis en admiration face à tes post ! Tes avis sont très bien composés et détaillés !
    Bonne continuation et à bientôt !

    • Merkillia 16 juillet 2011 à 09:44 #

      Ohh, merci!! 😀 Tu vas me faire rougir. 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :