Qui est Terra Wilder? d’Anne Robillard

30 Déc

Éditions de Mortagne – 2006 – 622 pages

Souhaitant oublier l’accident de voiture où il a perdu sa femme et où il a lui-même failli laisser sa vie, Terra s’installe dans une petite ville de la Colombie-Britannique afin d’y enseigner la philosophie. Concïdences? Fatalité? Dès son arrivée, d’étranges phénomènes et d’extraordinaires changements s’opèrent en lui.

Au moment où Terra parvient enfin à s’adapter à sa nouvelle vie, son passé ressurgit comme un cauchemar, l’obligeant à replonger dans le projet secret sur lequel il travaillait aux États-Unis avant l’accident. Saura-t-il faire face aux Chevaliers Noirs et à leurs sombres desseins?

Mon avis

C’est un avis bizarremment mitigé que j’ai sur ce livre, lu plus d’une fois. En effet, si vous aviez regardé ma liste de coups de coeur avant que je le relise, vous auriez vu que ce livre en faisant partie, mais ce n’est plus le cas maintenant. Je l’y ai retiré, non sans hésitation, puisque j’ai pour cette auteure un attachement tout particulier, elle dont les livres font partie de ceux qui m’ont initié à la lecture, alors j’ai l’impression que j’ai du mal à ne pas aimer… ^^

Je dois avouer que, lisant maintenant avec un oeil beaucoup plus critique qu’auparavant, les défauts de ce roman m’ont sauté au visage, d’autant plus que, l’ayant déjà lu, les détails retenaient davantage mon attention. À la fois du fantastique et de la science-fiction, le terrain de jeu n’en était que plus large. Anne Robillard pouvait donc faire arriver à peu près n’importe quoi dans son histoire sans que cela la rende non crédible. Elle joue autant sur l’aspect invraisemblable que scientifique. Jusque là, ça me va, le contexte reflète bien les univers qu’aime créer l’auteure. Là où ça passe moins bien, c’est la façon dont elle a organisé les bases de son histoire. J’ai entendu quelques personnes dirent que c’était un foutoir, et j’admets que ça rassemble un peu à un ramassis de légendes, de croyances et de philosophies diverses. Il y en a pour tous les goûts, si on peut dire ça comme ça. Je crois que le récit aurait gagné à être épuré. La diversité donne un certain genre, mais quand elle est trop grande, on s’y perd.

Je constate également une facilité, présente durant tout le livre. Par facilité, j’entends que les solutions apparaissent pratiquement par magie exactement quand il le fallait, les moments sont toujours bien choisis; bref, même les éléments imprévus ont l’air prédéterminés. Les plans n’échouent jamais totalement, tout finit par se résoudre sans trop de dommages. Ce n’est décidement pas un livre noir et sombre. C’est le même schéma pour les développements amoureux. Terra a perdu sa femme et n’arrive pas à faire son deuil, mais après 50 pages (attention mini-spoiler), il est en couple et va habiter chez la dame. Il en va de même pour d’autres relations amoureuses, tout se passe très vite.

Je déplore aussi les nombreuses coquilles de mise en page et parfois même des erreurs de cohérence dans les dialogues (comme un personnage qui parle deux fois de suite, sur deux lignes différentes, alors que les interlocuteurs sont supposés alterner). C’est jamais très majeur, mais ça dérange la lecture un peu.

Toutefois, Anne Robillard sait captiver le lecteur, on ne peut pas lui enlever ça. Malgré tous ces défauts, il est difficile de lâcher ce livre. Les actions s’enchaînent généralement avec rapidité et donnent l’envie d’en savoir toujours plus. Dès qu’un problème est résolu, c’en est parti pour un autre! Alors qu’on finit toujours par se demander qu’est-ce qui pourrait arriver de plus aux protagonistes, l’auteure prend un nouveau virage et nous tient en haleine. Terra, cet homme si simple en apparence, devient un personnage aux multiples facettes qui nous surprend un peu plus à chaque page! Les personnages sont attachants, quoique très nombreux (une habitude de l’auteure apparemment ^^) et nous font souvent sourire!

Bref, le mélange d’éléments qu’a choisi de faire Anne Robillard n’est pas totalement gagnant et tout est un peu trop facile, mais les caractères des personnages et l’enchaînement effrené d’actions font de ce livre un moment agréable à passer. Si on ne réfléchit pas trop et qu’on le lit tel qu’il est, c’est-à-dire un roman qui n’est pas parfait, sans trop d’attentes, c’est une bonne lecture! Je le conseille à ceux qui ont adoré les Chevaliers d’Émeraude parce qu’on y retrouve bien l’imagination d’Anne Robillard!

Appréciation globale:

Bien.

Tomes…
T.1:  Qui est Terra Wilder? – paru
T.2:  Capitaine Wilder – paru

Pour d’autres avis, vous pouvez aller faire un tour sur la fiche Livraddict!

Logo Livraddict

Publicités

2 Réponses to “Qui est Terra Wilder? d’Anne Robillard”

  1. isallysun 23 octobre 2012 à 15:03 #

    Tiens, je ne me souvenais pas que c’était si mélangé avec des mythes et philosophie.

  2. Lalibrosphere 7 octobre 2013 à 13:24 #

    Un avis mitigé à ce que je vois.. En tout cas, le livre est joli.

    Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :