Tes secrets m’appartiennent de Denis Richard

27 Déc

Michel Lafon – 2009 – 299 pages

Florence au temps
de la Renaissance,
Paris de nos jours

Un peintre du Quattrocento met un tableau à l’abri du Bûcher des Vanités.
Une conservatrice du musée du Louvre explore les secrets des deux hommes qui ont marqué sa vie.

Un jeune autiste se découvre un talent exceptionnel après un choc.
Un compositeur russe retrouve soudain l’inspiration.
Une adepte du spiritisme se laisse entraîner trop loin dans ses expériences occultes.

Quel fil impalpable relie ces personnages entre eux ?
Cinq cents ans après la mort de Sandro Botticelli, leurs destins s’entremêlent et de terribles dangers les guettent. Pour résoudre des mystères vieux de plusieurs siècles dont ils sont tous les héritiers, ils devront interpréter ensemble les signes de l’au-delà…

Mon avis

Je viens de le terminer et… j’ai le coeur qui bat la chamade! J’ai dévoré ce roman en deux petits jours, tellement pressée de connaître enfin le fin mot de l’histoire que je le lisais alors que j’avais des choses « plus importantes » à faire! L’intrigue est indéniablement haletante, mais quelques petits défauts m’empêchent d’élire ce livre à titre de coup de coeur.

Cependant, je commence par vous parler du style de l’auteur. Denis Richard a une plume très fluide et, malgré les minimes répétitions que j’ai relevées au cours de ma lecture, son style m’a charmé. Il ajoute avec brio une légère touche d’humour – assez présente pour nous mettre le sourire aux lèvres, mais pas trop pour ne pas nous détourner de l’ambiance instaurée – ainsi que des scènes d’amour très mignonnes, qui donneraient envie d’être à la place des personnages. Moi qui préfère les histoires où le personnage principal est féminin, j’ai été servi à souhait par la présence de Kristin, Marie-Nadège, Samantha et Gloria! Pourtant, je me suis aussi énormément attachée aux principaux personnages masculins, Tonio et Slovad. Le premier m’a séduite dès son arrivée dans l’histoire grâce à sa personnalité et le second m’a beaucoup émue, car je jouais autrefois du piano.

Je dois aussi souligner l’excellente introduction des personnages. Le quatrième de couverture me faisait un peu peur parce que je craignais de me perdre avec tous ses protagonistes, mais on passe suffisamment de temps avec les mêmes pour réussir à les connaître et à ne pas les confondre avec les héros rencontrés ensuite. Le départ est rapide et on apprend à connaître tout ce beau monde dans le feu de l’action!

Toutefois, l’éternel « mais » est là, car oui, il y a un mais. Ou plutôt plusieurs petits. Très vite dans l’histoire, le spiritisme apparaît. Il n’y a rien de mal là-dedans, mais ce qui me gêne, c’est que c’est en presque une banalité. Nos héroïnes y ont recours à de très nombreuses reprises, comme si c’était un outil du quotidien. Je veux bien comprendre que le métier de Samantha a trait à cela, mais ça m’a titillé que les deux autres embarquent sans presque aucune réticence. De plus, il arrive à plusieurs des personnages des évènements très étranges, mais soit ils n’en parlent pas entre eux, eux qui ont pourtant l’habitude de tout se dire, ou soit ils ne font aucun rapprochement entre lesdits évènementes qui sont, ma foi, plutôt similaires, donc facile à relier.

Bref, malgré ces quelques défauts, j’ai adoré ce livre parce que son intrigue est magistralement bien construite. En plus de nous donner une foule d’informations pertinentes sur le monde de l’art (mais attention, référez-vous à la note de l’auteur à la fin du livre; toutes ne sont pas véridiques), ce roman nous tient en haleine d’un bout à l’autre! De belles finales, la plupart très inattendues. Alors qu’on croit connaître ces personnages auxquels on s’est attachés, Denis Richard nous dévoile qui est vraiment qui dans cette histoire avec un dénouement assez époustouflant! Certains passages m’ont vraiment attristé (la mort d’une certaine personne en particulier en fait ^^) et d’autres m’ont fait sourire jusqu’aux oreilles! Et l’épilogue, tellement mignon! C’est totalement irréaliste, mais ça cadre bien avec le reste de l’histoire et, même si on sait que c’est impossible, on y croit parce que c’est tellement beau! Ce roman n’est pas un coup de coeur, mais il est vraiment très près d’y être!

Pour terminer, un énorme merci à Livraddict et Michel Lafon pour m’avoir permis d’acquérir ce bouquin!

Appréciation globale :

Excellent!!

Pour d’autres avis, vous pouvez aller faire un tour sur la fiche Livraddict!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :